Jacques, médecin généraliste

-« Bonjour, je suis Jacques Labrosse, je suis médecin généraliste, j’ai actuellement 61 ans et je travaille en cabinet de groupe sur la ville du Puy.

Je suis lyonnais d’origine, j’ai donc fait mes études au CHU de Lyon bien sûr, ainsi que ma femme qui est médecin psychiatre, et je suis venu, un peu par hasard, passer 3 ans comme interne à l’hôpital du Puy. Je voulais faire de la médecine générale et une ville dite « périphérique » à l’époque m’intéressait beaucoup pour faire ce que j’avais envie de faire comme métier.

Au bout de 3 ans j’ai eu une proposition sur Lyon et une sur le Puy, et j’ai choisi de rester au Puy et vraiment je ne l’ai jamais regretté.

Pourquoi ? D’abord sur le plan médical, c’est une ville où on a à la fois un plateau technique -qu’il soit libéral ou hospitalier- d’une très bonne qualité, et où on est en même temps dans une convivialité tout à fait à échelle humaine puisqu’on arrive à tous se connaitre et à travailler en très bonne collaboration et ça pour moi ça n’a pas de prix.

Et puis l’autre élément, et bien c’est ce que j’ai trouvé comme vie personnelle et comme qualité de vie. Une petite ville dans laquelle mes enfants ont pu grandir, en passant le bac au Puy. Ils sont ensuite partis faire des études. Et mes 4 enfants ont décidé de revenir, et ils ont tous trouvé eux et leur compagne du travail sur le Puy et vraiment pour eux, le puy, c’est le lieu où ils aiment vivre.

Egalement, pour moi, ça a été un lieu où j’ai pu pratiquer beaucoup de sport, ce que je n’aurai pas pu faire sur Lyon, sans prendre trop de temps. Que ce soit la course à pied, que ce soit le ski de fond, que ce soit le vélo que ce soit les randonnées.

Actuellement nous sommes donc 3 médecins au niveau de notre cabinet, nous avons une remplaçante régulière, nous avons une interne en médecine générale et nous avons la chance ce printemps d’accueillir deux collègues femmes qui vont être médecins collaborateur avec nous. Et je crois vraiment que le puy est une ville qui peut attirer et vous attirer pour faire de la belle médecine générale. »

Jacques – mars 2016